×

Victoire t’aime !

Political Mamas! Shirley Greenberg

Quelqu'un dont le nom vous est peut-être familier si vous vivez dans la région d'Ottawa est Shirley Greenberg. Si vous ne la connaissez pas, lisez ce qui suit et découvrez cette femme pionnière !

Shirley Greenberg est entrée à la faculté de droit à l'âge de 41 ans. Elle avait trois enfants à l'époque, dont le plus jeune avait 9 ans. C'était en 1973, alors qu'il était pratiquement impossible pour les femmes, et encore moins pour les mères, d'étudier ou de pratiquer le droit. À Ottawa, sur 1 000 avocats en exercice, seulement dix étaient des femmes! Elle était une femme sur 9 dans une classe de 60 et avait du mal à ne pas être prise au sérieux par ses camarades de classe masculins. Bien que cela la dérange, cela l'a également motivée à travailler à la création de lois qui reflètent les droits des femmes. Elle s'est battue pour le divorce et le droit de la famille afin de protéger les femmes et de leur donner le droit au partage égal des biens et des actifs dans les procédures de divorce.

Sa ténacité a aidé à créer le premier cabinet d'avocats entièrement féminin avec Katherine Aiken, qui est maintenant juge à la Cour suprême, pour aider les femmes à la recherche d'avocates. Elle a également aidé à créer leCentre d'aide aux victimes de viol d'Ottawa et leAssociation nationale des femmes et du droit, ainsi que le Women's Career Counseling Centre etMaison d'intervalle qui est un refuge pour les femmes battues. Ce ne sont pas de petits exploits, et en tant que pays, nous sommes incroyablement chanceux que des femmes comme Shirley Greenberg aient persisté pendant les périodes turbulentes et difficiles entourant les droits des femmes. Bien sûr, les choses ne sont pas encore parfaites, mais son travail continue d'inspirer les femmes du domaine du droit à repousser les limites constamment mises en place en matière de protection de nos droits.

Article précédent Article suivant